Qualité de l’alimentation et diminution du risque de décès

Quelques études épidémiologiques commencent à s'intéresser aux caractéristiques du régime alimentaire quotidien plutôt qu'aux aliments eux-mêmes pour évaluer l'association entre le régime alimentaire et ses conséquences en termes de santé publique. Il y a maintenant de plus en plus d'arguments pour penser que des caractéristiques diététiques du régime alimentaire quotidien, considérées comme "saines" (par exemple le régime méditerranéen), sont associées à une diminution du risque de mortalité en comparaison d'autres régimes (par exemple le régime "occidental" typique).

Mais changer de régime et de type d'alimentation et passer à un régime alimentaire plus "sain" a-t-il un effet sur la mortalité ?

Des études récentes semblent le suggérer si l'on évalue ces changements en fonction de scores de qualité de l'alimentation, qu'il s'agisse d'un index de bonne santé alimentaire ou d'un score de régime méditerranéen ou d'un score DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension) : l'adoption de régimes de meilleure qualité sur 12 ans est en effet associée à une réduction du risque de décès.

En conclusion, l'amélioration de la qualité du régime alimentaire sur 12 ans est associée de manière constante avec une diminution du risque de décès.

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com