Mortalité post-chirurgie et contrôle de la glycémie péri-opératoire

Mortalité post-chirurgie : le plus important est le contrôle de la glycémie péri-opératoire

Effect of A1C and Glucose on Postoperative Mortality in Noncardiac and Cardiac Surgeries.
van den Boom W, Schroeder RA, Manning MW et al.
Diabetes Care. 2018 Feb 13. doi: 10.2337/dc17-2232.

Une hyperglycémie péri-opératoire est associée à de plus nombreuses complications du type infections, retard de cicatrisation, lésions neurologiques et mortalité post-opératoire. L'HbA1c est largement utilisée pour autoriser les patients à réaliser des chirurgies non urgentes. Cependant, la relation entre l'HbA1c et la mortalité post-opératoire n'est pas clairement établie.

L'objectif de cette étude est d'analyser l'association entre mortalité post-opératoire, HbA1c et glycémie péri-opératoire.

Il s'agit d'une étude rétrospective comprenant l'analyse de 13.077 procédures chirurgicales dont 6684 chirurgies non cardiaques et 6393 chirurgies cardiaques. La glycémie moyenne péri-opératoire était la moyenne des mesures de glucose depuis le jour de la chirurgie jusqu'au J3 post-opératoire.

Comme attendu, il existait une association positive entre l'HbA1c et la glycémie moyenne péri-opératoire.
Concernant les chirurgies non cardiaques, la mortalité augmentait avec le sexe féminin, un IMC très bas, une HbA1c basse, un âge très avancé et une augmentation de la glycémie moyenne péri-opératoire (association linéaire).
Ainsi, le taux de mortalité pour une glycémie moyenne de 1, 1.40 et 2 g/l était de 1%, 1.3% et 1.6% respectivement. Il n'y avait pas d'association entre HbA1c élevée et mortalité.

Concernant les chirurgies cardiaques, la mortalité augmentait avec l'âge et avec des glycémies moyennes basses ou élevées (association en U). Ainsi, ici, le taux de mortalité pour une glycémie moyenne de 1, 1.40 et 2 g/l était de 4 .5%, 1.5% et 6.9% respectivement. Il n'y avait pas d'association significative à l'HbA1c.

Ces résultats démontrent un effet net de la glycémie péri-opératoire sur la mortalité post-opératoire avec une relation différente entre glycémies et mortalité selon le type de chirurgie. Cette différence suggère une relation complexe et variable entre le métabolisme glucidique et la récupération post-opératoire. La courbe en U des chirurgies cardiaques confirme la nocivité tant des hypo que des hyperglycémies péri-opératoires.

En effet, des études expérimentales ont montré que l'insuline et les hypoglycémies pouvaient causer une vasodilatation, une hypotension et un épuisement de la réponse sympathique.

Il est important de souligner qu'une HbA1c élevée n'était pas associée à une augmentation de la mortalité quel que soit le type de chirurgie. Ainsi, un contrôle glycémique péri-opératoire semble neutraliser l'effet de l'HbA1c sur la mortalité. Une HbA1c élevée est à l'image d'une glycémie plus difficile à contrôler et elle doit résulter en une vigilance accrue associée à des traitements plus agressifs.

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com